Stage : étude de l’évolution des recours aux urgences hors Covid-19…… – Saint-Maurice, Val-de-Marne


Stage : étude de l’évolution des recours aux urgences hors Covid-19……

Santé publique France

Saint-Maurice, Val-de-Marne

Postuler

Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

  1. L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;
  2. La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  3. La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  4. Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;
  5. La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  6. Le lancement de l'alerte sanitaire.

L’agence est organisée autour de directions scientifiques et transversales et de directions assurant le support et le soutien à l’activité.
Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

La Direction Appui, Traitements et Analyses des données

Sujet du stage

Le système de surveillance SurSaUD® est un système de surveillance dit syndromique, basé sur la remontée quotidienne automatisée de données provenant de 4 sources d’information : les services d’urgence hospitaliers du réseau OSCOUR®, les associations SOS Médecins, les bureaux d’état civil (données de mortalité toutes causes) et les certificats électroniques de décès portant les causes de décès. Il a été mis en place en 2004 et est utilisé quotidiennement pour la surveillance réactive de la santé de la population, que ce soit dans le domaine des maladies infectieuses (épidémies hivernales, Covid-19, méningites, …), des impacts avec l’environnement (canicule/froid, asthme et allergie, …), de la santé mentale ou encore des impacts liés à des accidents industriels et liés aux grands rassemblements.

Pour chaque passage aux urgences, nous disposons d’information démographiques (âge, sexe), administrative (date et heure d’entrée et de sortie des urgences, mode de sortie des urgences, …) et médicales (diagnostics principal et associés codés en CIM10).

Au cours de l’épidémie de Covid-19 et en particulier pendant les confinements, les recours aux urgences ont fortement diminué tous diagnostics confondus et dans toutes les classes d’âges. Les recours aux urgences ont progressivement retrouvé leur niveau habituel au cours du 2ème semestre 2021. Cette évolution globale masque toutefois des disparités selon les diagnostics. L’ensemble des recours aux urgences pour un diagnostic autre que le Covid-19 ont été classés dans 95 regroupements de diagnostics disjoints.

Une première analyse descriptive rapide a été conduite visant à comparer l’évolution des recours aux urgences classés dans les 17 chapitres de la classification internationale des maladies 10ème révision (CIM10) et dans ces 95 regroupements de diagnostics sur la période de janvier 2020 à décembre 2021, à un nombre attendu de recours estimés à partir des données 2017-2019 en utilisant un modèle de régression de Poisson.

Missions du stage

Le stagiaire sera amené dans un premier temps à décrire les recours aux urgences pour l’année 2022, puis à approfondir cette première analyse descriptive des évolutions par causes depuis 2020 pour explorer l’origine des variations notées sur certains regroupements.

Activités du stage

Le travail consistera :

décrire les caractéristiques des recours aux urgences en 2022

reprendre les premières analyses sur les recours hors-Covid, effectuées sur les données de janvier 2020 à décembre 2021 et les prolonger en incluant les données 2022, afin d’identifier quelles sont les évolutions des recours aux urgences depuis le début de l’épidémie de Covid-19 

réviser, si nécessaire et en collaboration avec l’équipe SurSaUD, la définition des regroupements de diagnostics, afin de les harmoniser avec les regroupements utilisés pour la surveillance réactive menés en routine par l’équipe

investiguer les regroupements de diagnostics présentant une évolution inhabituelle par rapport aux recours attendus, afin d’être en mesure de dissocier une évolution réelle d’une évolution liée à un problème de codage par les urgentistes rechercher à partir de la littérature une interprétation aux évolutions inhabituelles des regroupements produire une synthèse des résultats, sous la forme d’un article scientifique.

Postuler

emplois similaires :

Stage : Modélisation formelle de données sur un nouveau standard ferroviaire H/F – Aix-en-Provence (STAGE_MOP_Ovado_A) – Aix-en-Provence

Stage : Modélisation formelle de données sur un nouveau standard ferroviaire H/F – Paris (STAGE_MOP_Ovado_P) – Paris

STAGE : Suivi de la colonisation des anguilles sur les bassins Char… – Charente (16)

Stage « Chargé(e) de communication et graphisme » – 4/6 mois – Paris – Paris

STAGE / ALT – COMMUNICATION et RELATION PRESSE – Paris – Paris

Voir tous les emplois

Les chercheurs d’emploi ont également recherché :

infirmier secrétaire médicale chauffeur livreur animateur bafa cuisinier agent de sécurité soudeur chauffeur vendeur boulanger cariste barman assistant administratif ouvrier usine serveur caissier animateur sportif plombier livreur magasinier

Voir tous les emplois